Acceuil On parle de nous Le collège National des architectes experts, fait peau neuve
Le collège National des architectes experts, fait peau neuve PDF Imprimer Envoyer

Après un premier report pour absence de quorum, l’élection du Collège National des Experts Architectes Marocains s’est tenue le 23 février. Hassan El Mandjra, fondateur du Collège, a été élu président. Le Collège National des Experts Architectes Marocains (CNEAM) a été constitué en 1981, à la veille de la création du Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA). Il répond au besoin pressant d’experts spécialisés dans le domaine judiciaire ou civil, pour prêter main forte aux institutionnels : Ministères de l’Habitat de l’Equipement ou de la Justice, banques, assurances etc.

Cette institution se positionne en tant que régulateur de la professionSous le signe de l’ouverture
Depuis février, le CNEAM est présidé par Hassan El Mandjra. Ce dernier a annoncé une gestion collégiale sous le signe de l’ouverture. Il compte étendre le nombre d’experts architectes dont le nombre est aujourd’hui insuffisant pour couvrir les besoins. Par le biais de séminaires d’initiation et de formation à l’expertise, le nouveau président souhaite ouvrir cette confrérie aux jeunes architectes et « pousser à la recherche en matière juridique et technique liée à l’exercice de la profession d’architecte ». Hassan El Mandjra souhaite aussi une ouverture à l’international pour favoriser les échanges d’idées et d’expériences.
La ligne de conduite est positive pour l’évolution des membres du Collège. Mais qu’en est-il de leur statut ? Le nouveau président voudrait passer au stade de médiation, ce qui faciliterait nombre de démarches judiciaires dont la lenteur nuit à la qualité du travail délivré.
La situation du Collège National des
Architectes Experts est en perpétuelle évolution depuis sa création. Le nouveau maitre à bord vise à conforter sa position auprès des deux ministères : celui de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville, et celui de la Justice. Pour Hassan El Mandjra, le Collège se veut « un pilier, un appui qui viendra accompagner ces Ministères et constituera une force de proposition pour améliorer nos modes d’occupation de l’espace ».
Cette position de membre détaché de toute institution, viendra garantir un témoignage d’expertise crédible dans des affaires judiciaires ou civiles. Quand aujourd’hui on se retrouve encore avec des maisons en ruine, des blessés ou des morts à cause du non respect des normes techniques de construction, de nombre d’irrégularités qui entachent la réputation et la crédibilité de la profession d’architecte, on ne peut la démarche du nouveau président du CNEAM.
Fatimzahra Benhamza